Actualités

Inauguration de la résidence « Françoise Dolto » et des espaces publics à Lambersart (59)

C’est une étape importante pour Lambersart puisqu’elle s’inscrit dans l’achèvement du projet de rénovation urbaine de la ville.
Composée d’un bâtiment de 20 logements collectifs et de 10 maisons individuelles, la résidence a été réalisée par l’opérateur Oria Promotion et les architectes Goulard-Brabant-Loiez. Ces logements à loyers libres sont destinés en priorité aux salariés du secteur privé.


De gauche à droite, Daniel Barnier, préfet délégué pour l'égalité des chances, Brigitte Astruc-Daubresse, vice-présidente du Conseil Départemental du Nord, Marc-Philippe Daubresse, ancien ministre, sénateur du Nord et maire honoraire, Anne  Voituriez, vice-présidente de la MEL (Métropole Européenne de Lille), en charge de la politique de la ville, Joël Le Ny, directeur régional des Hauts-de-France du groupe Action Logement représentant Hugues Vanel, président de Foncière Logement et Christine  Krieger, maire de Lambersart ont inauguré la résidence Françoise Dolto le 14 novembre 2018.

Ce nouveau programme complète le patrimoine de Foncière Logement qui est important dans les Hauts-de-France. Il comporte à ce jour 1649 logements parmi lesquels 676 sont situés dans les quartiers de rénovation urbaine.

L’opération réalisée par Foncière Logement illustre parfaitement sa mission de création de mixité sociale par le logement de qualité dans les quartiers de rénovation urbaine.

Elle s’inscrit dans la finalisation du premier PNRU au terme duquel Foncière Logement aura construit plus de 11.700 logements dans les quartiers. Les dernières livraisons de la programmation du PNRU sont prévues en 2019 au moment où Foncière Logement s’apprête à répondre à la sollicitation d’Action Logement et à renouveler son engagement et celui du groupe pour la rénovation urbaine dans le  cadre du NPNRU.

Le transfert gratuit du patrimoine de Foncière Logement à AGIRC-ARRCO : un acte fondateur

Le 27 avril 2017, les partenaires sociaux de Foncière Logement et des Fédérations Agirc-Arrco ont signé la convention transférant le patrimoine de Foncière Logement.


Bruno Lucas, président de Foncière Logement,
signe la convention le 27 avril 2017


La nue-propriété du patrimoine de Foncière Logement est cédée gratuitement à Agirc-Arrco, Foncière Logement conservant l’usufruit du parc sur une durée de 30 ans.
La transmission est inscrite dans la mission de Foncière Logement depuis sa création (2002). C’est l’une des réponses à l’inquiétude pour l’avenir du système de retraites par répartition, liée à l’allongement de la durée de vie d’une part et au déséquilibre entre l’arrivée à la retraite des générations du « babyboom » et des générations d’actifs moins nombreux d’autre part.
Ainsi, le parc immobilier de Foncière Logement a pour vocation exclusive d’être transféré aux régimes de retraites complémentaires afin de contribuer à leur financement.

Ce transfert est gratuit pour Agirc-Arcco. Comme nu-propriétaire, aucun paiement ou contrepartie ne peut être à la charge des régimes de retraites.
Par ailleurs, Foncière Logement conservera l’usufruit du patrimoine pour une durée lui permettant d’assurer son équilibre financier.
Dans le cadre d’une gestion optimale du patrimoine démembré et transféré, Foncière Logement garde la possibilité de mener des arbitrages et de procéder à des ventes, échanges et rachats.
En tant qu’usufruitier, Foncière Logement dispose des produits des immeubles : loyers, indemnités diverses, arbitrages, ventes…
Bien entendu, Foncière Logement supporte tous les travaux afférents aux immeubles et toutes les charges s’y rapportant : impôt foncier, assurances, charges de copropriété, ainsi que la charge définitive du remboursement des emprunts jusqu’à leur terme.
C’est un dispositif original qui permet à Foncière Logement de conserver toute sa capacité de gestion dynamique du parc et d’investissements pour l’avenir.
Ces engagements ont été entérinés par l’État.

Aujourd’hui, le premier transfert de nue-propriété comprend 30 200 logements gérés par Foncière Logement pour un patrimoine de 6,2 milliards d’euros.
Les 9 organismes bancaires qui supportent la dette financière ont activement participé à la mise en place de ce dispositif immobilier innovant. La qualité et le niveau de sécurisation proposés ont conduit à leur adhésion : aucun remboursement anticipé de prêt n’a été exigé. Cette opération de transfert atteste de la relation de partenariat et de confiance qui lie Foncière Logement à ses prêteurs depuis sa création. Elle est aussi la manifestation de l’importance accordée par les prêteurs au logement et au financement des retraites.
Action Logement Services a redéployé l’ensemble des cautions et sûretés hypothécaires. Le montant des cautions complémentaires se limite à 70 millions d’euros.
L’opération du transfert se réalise sans coût supplémentaire pour Foncière Logement.

Un patrimoine de bien commun

Porteur d'une forte utilité socio-économique et constituant des actifs sûrs de long terme pour AGIRC-ARRCO.

Le point de vue des bénéficiaires

Message des présidents AGIRC-ARCCO

Frédéric Agenet Président de l’Agirc
Jean-Louis Malys Président de l’Arrco

Le transfert à titre gratuit du patrimoine immobilier de Foncière Logement à nos régimes de retraites constitue une démarche originale et porteuse d’avenir.
Le principe fondateur du transfert se réalise à l’échéance prévue. Les engagements sont tenus et nous saluons l’action résolue de Foncière Logement et du groupe Action Logement dans ce sens. Les logements financés par les contributions des entreprises et des salariés du secteur privé viendront ainsi consolider à terme le financement de la retraite complémentaire des salariés.
La mise en place de ce lien logement-retraite nous paraît être un dispositif exemplaire en restituant aux salariés, sur le long terme, les fonds versés par les entreprises. Cette construction novatrice, portée par les partenaires sociaux réunis, semble être propice à des développements futurs et démontre l’efficacité de la gestion paritaire.

Drancy (93)
Résidence Séguier
38 logements collectifs et 4 maisons
individuelles
Promoteur : DCF
Architecte : Atelier BLM
Livrés en juin 2016

Créer la mixité sociale et sécuriser les retraites

Action Logement et Foncière Logement, le paritarisme en action

La mission complète de Foncière Logement se concrétise comme prévu par l’établissement d’un lien patrimonial avec les régimes de retraites
Agirc-Arrco. Le transfert gratuit de la nue-propriété des logements de Foncière Logement aux régimes de retraites confirme l’engagement initial de 2002 et illustre l’efficacité d’un paritarisme équilibré. Il traduit un emploi très judicieux de la PEEC, qui doit être amplifié dans le contexte économique et social actuel.

Réalisé avec l’accord de l’État, ce transfert est à l’image des ambitions de la réforme de « l’ancien 1 % Logement » qui vise à la fois l’efficience sociale, l’efficacité économique, et des actions concrètes pour les salariés et les entreprises.
Foncière Logement concrétise ainsi l’efficacité d’un instrument dont l’action accroît l’assurance résidentielle des salariés des entreprises en créant la mixité sociale au coeur des villes et des quartiers, tout en participant au confortement des régimes de retraites par répartition des salariés du secteur privé.
Cet outil décisif d’Action Logement, par son apport à la mixité sociale, sera encore développé à l’avenir. Il permettra de proposer un segment d’offre de logements locatifs de qualité, à un niveau de loyer se situant entre le secteur locatif social et le marché libre.
Foncière Logement cherche à concentrer la réalisation de ses logements là où ils sont durablement utiles, socialement et économiquement. Elle constitue donc un patrimoine à la fois profitable
aujourd’hui aux salariés et à la collectivité, tout en étant valorisable à terme.
Le transfert de la nue-propriété du patrimoine à Agirc-Arrco conduit à une démultiplication à long terme de la valeur créée par Foncière Logement grâce à la PEEC.


C’est un cercle vertueux aux avantages socio-économiques indiscutables :
– une nouvelle protection des salariés qui constitue en même temps un atout de compétitivité pour l’économie en participant de l’objectif de pouvoir vivre là où il y a du travail et des perspectives. A lui seul, cet objectif légitime en partie le prélèvement sur le travail, à condition que la plus grande part de la PEEC y soit consacrée ;
– la constitution d’un salaire différé : les prélèvements sur les entreprises de plus de 20 salariés reviennent in fine aux bénéficiaires des régimes Agirc-Arrco, augmentés d’un effet de levier, et des loyers acquittés par les salariés du secteur privé qui contribuent également au financement de leur retraite ;
– une création de valeur intrinsèque. Plus le patrimoine répond aux besoins des salariés dans les zones tendues et dynamiques, plus sa valorisation pourra être forte, et meilleur est l’usage de l’argent des entreprises et des salariés.

De tels résultats conduisent les partenaires sociaux à souhaiter que le lien logement-retraite soit à l’avenir renforcé et amplifié. Ils s’engagent pour que cette liaison vertueuse devienne un élément primordial du déploiement des investissements du Groupe Action Logement et de Foncière Logement.
C’est sur ces orientations que les partenaires sociaux appellent à l’ouverture d’un débat et de travaux avec le nouveau gouvernement pour établir les accords nécessaires et tracer la feuille de route des prochaines années.

Action Logement : Jacques Chanut, Président, Jean-Baptiste Dolci, Vice-président
Foncière Logement :  Bruno Lucas, Président, Patrice Langinier, Secrétaire général

Patrimoine à l'horizon 2019

Nombre total de logements livrés à échéance 2019 : 36 424

Le premier transfert du patrimoine en chiffres :

 

  • 30 212 logements locatifs
  • 24 749 logements privés conventionnés – villes SRU
  • 5 463 logements à loyer libre – quartiers ANRU
  • 2 832 123 m²
  • 6,2 milliards d’euros : coût historique de l’investissement
  • 9 organismes bancaires prêteurs
  • 1,1 milliard d’encours renégociés

Des locataires qui se sentent bien chez eux

Chartres

Conformément à sa politique qualité, Foncière Logement mène régulièrement des enquêtes de satisfaction auprès de ses locataires. Les résultats sont à la fois instructifs et encourageants.

Dans les quartiers en rénovation urbaine 80 % des locataires* de Foncière Logement, qui habitent dans les quartiers en renouvellement urbain et qui ont été sondés, se disent satisfaits de leur logement. Soit un taux en progression de 2 points par rapport à l’enquête précédente, réalisée en 2014. Signe positif supplémentaire : 57 % d’entre eux seraient intéressés par l’acquisition de leur logement. Notamment parce qu’ils sont séduits par sa surface (97 %), sa clarté (90 %).

Au-delà du logement proprement dit, c’est aussi leur résidence que les locataires de Foncière Logement apprécient, pour sa taille (90 %), pour son style architectural (85 %) ou pour la qualité des matériaux utilisés (70 %). Quant à leur environnement, s'ils n'ont pas encore une image très positive de leur quartier, ils sont de plus en plus nombreux à en apprécier la localisation, qui a constitué un critère de choix pour 40 % des locataires (contre 28 % en 2014). Enfin, il est à noter qu'un quart d'entre eux ont choisi leur logement pour des raisons de mobilité professionnelle (contre 20 % en 2014).

Logements conventionnés
En complément de son enquête réalisée dans les quartiers en renouvellement urbain, Foncière Logement s’est aussi intéressée aux locataires de ses logements conventionnés. Leur taux de satisfaction globale atteint 91 %, comme en 2014 ; il reste également stable lorsque sont évalués la qualité du quartier (90 % de satisfaits), la surface du logement (88 %) ou encore l’agencement des pièces (82 %). Si leur appréciation concernant la proximité des commerces et l’accessibilité aux transports en commun est en hausse de 1 point, le rapport qualité-prix de leur logement (montant du loyer rapporté à la qualité du quartier et de ses équipements) augmente de son côté de 3 points.
Jugés plus sévèrement, les contacts avec le gestionnaire (64 % de satisfaits) et le niveau d’entretien de la résidence (64 %) progressent cependant, de même que la part des locataires qui se disent prêts à recommander Foncière Logement (92 %).
Très détaillées, ces enquêtes sont menées par Foncière Logement dans un souci d’amélioration permanente de son offre de logements.

La grâce au coeur de Vitry-sur-Seine

Lettre 48 - VitryPerchée en haut d’un mât, la silhouette en bronze de la danseuse Isadora Duncan servira bientôt de repère aux habitants du quartier Touraine-Balzac. Munie d’un prisme lumineux, cette sculpture de Cécile Pitois constituera à terme l’une des escales d’un parcours artistique tout en lumière. De quoi introduire un peu de féérie en ville !
Vitry-sur-Seine est l'une des premières villes de France à mettre, presque systématiquement l'art dans la ville. Cette oeuvre, qui est financée avec une participation de Foncière Logement, sera située sur une place destinée à devenir un pôle d’animation du quartier. Elle a été choisie pour plusieurs raisons.
Elle dégage, tout d’abord, une véritable énergie, au sens propre comme au sens figuré. Elle fait, ensuite, écho aux nombreuses figures féministes qui ont donné leur nom aux rues du secteur. Son auteure a, enfin, manifesté la volonté d’inscrire la conception et l’installation de son oeuvre dans une démarche participative : elle s’est plongée dans l’histoire du quartier et a bien l’intention d’associer pleinement les habitants à son geste artistique. Une démarche qui devrait garantir le bon accueil par les Vitriots de cette gracieuse danseuse.

30 000 familles dans nos murs

Inauguration Drancy

Avec l’inauguration de la résidence Séguier, à Drancy, en juin, Foncière Logement a passé un cap : celui du 30 000ème logement livré. Loin d’être un aboutissement, il s’agit d’une étape vers la consolidation d’un patrimoine locatif de qualité

Alliance de pierre, de brique et de bois, les façades de la nouvelle résidence Séguier à Drancy conjuguent simplicité et modernité. Elles s’insèrent en douceur dans le quartier Jules Auffret, en pleine rénovation urbaine. Situé à proximité des commerces et des services publics de cette commune de Seine-Saint-Denis, ce nouveau programme propose un cadre de vie séduisant, à l’intérieur comme à l’extérieur : tandis que les appartements des étages supérieurs bénéficient de terrasses orientées plein sud, les maisons individuelles disposent de jardins privatifs et l’ensemble des bâtiments a fait l’objet d’un travail paysager minutieux. Autant d’atouts qui expliquent le succès rencontré par cet immeuble inauguré en juin.

Un processus ambitieux
Avec ses 38 logements collectifs, de 2 à 5 pièces, et ses 4 maisons individuelles, cette résidence occupe une place toute particulière dans l’histoire de Foncière Logement : après 15 ans d’activité, l’association a en effet livré à Drancy son 30 000ème logement. À l’image de ceux qui l’ont précédé, cet ensemble témoigne de la volonté de Foncière Logement de mettre à disposition des salariés du secteur privé des logements de qualité et développer ainsi l’offre locative libre, dans les villes et les quartiers.
Acteur de la mixité sociale, Foncière Logement continuera d’accompagner, dans toute la France, les collectivités engagées, comme Drancy, dans des projets ambitieux de renouvellement urbain. Une dynamique qui se voit même aujourd’hui renforcée, puisque Foncière Logement s’est engagée à produire, dans les 15 mois, 1 000 logements supplémentaires à loyer libre dans les quartiers. À l’horizon 2018, c’est le cap des 35 000 logements qui devrait être franchi.

LA MIXITÉ, PATRIMOINE DES GÉNÉRATIONS FUTURES

Patrimoine et mixite

Depuis près de 15 ans, Foncière Logement, née de la volonté des partenaires sociaux, apporte une réponse unique aux besoins de logement des salariés des entreprises et à l’indispensable mixité sociale de nos villes. Logements conventionnés principalement dans le centre des communes relevant de la SRU et logements à loyer libre dans les quartiers en renouvellement urbain sont ses deux domaines d’intervention.

La réception de notre 30 000ème logement prouve la pertinence de cet outil précurseur. Il témoigne de la qualité et de la valeur du patrimoine constitué qui contribuera demain au financement des caisses de retraite AGIRC–ARRCO. Il illustre notre rôle pour la diversification de l’offre de logements au bénéfice des entreprises. Il marque l’engagement complet de Foncière Logement dans le PNRU dont les dernières livraisons sont prévues en 2018.

La mixité sociale des quartiers est au coeur de la réforme d’Action Logement. Le groupe va mobiliser les savoir-faire de Foncière Logement pour continuer à développer une offre de logements à loyer libre dans les quartiers bénéficiant du Nouveau PNRU. Foncière Logement sera destinataire des fonciers des conventions locales et 12 000 logements libres seront construits dans les quartiers prioritaires.

Nous nous tenons prêts à accompagner les territoires dans la définition du volet mixité de leurs projets de rénovation urbaine. Nous serons particulièrement attentifs au dynamisme de l’emploi et aux tensions des marchés immobiliers locaux. L’articulation avec le calendrier et la qualité des projets de mutation urbaine portés par les territoires et financés par l’ANRU seront également déterminantes.

Nos compétences sont dès à présent à la disposition des partenaires sociaux et des élus. Notre mission « de créateur et d’accélérateur de mixité » dans les quartiers nécessite que nous puissions diversifier notre stratégie patrimoniale et nos interventions.

Pour cela, nous élargissons notre gamme de produits, avec l’accession à la propriété dans les QPV qui correspond à une demande des territoires et des salariés. Par ailleurs, pour fluidifier les parcours résidentiels des salariés, Foncière Logement, accompagnée par l’Etat, s’engage dans une politique de vente à l’unité de logements dans les villes hors SRU.

Inscrite désormais dans le temps long, notre stratégie repose sur la fidélité à nos missions d’intérêt général. Foncière Logement saura renouveler le défi, proposé par le Groupe Action Logement, pour la mixité sociale par le logement.

BRUNO LUCAS,
MEDEF
Président de Foncière Logement

Foncièrement patrimoine

Outil d’aide à la décision« Se loger foncière logement c’est financer sa retraite … »

Ce slogan au ton publicitaire résume bien la double vocation de Foncière Logement et sa place unique dans le monde des professionnels de l’immobilier. En effet, l’association allie un rôle de producteur de mixité sociale par ses logements et de bâtisseur de patrimoine pour les générations futures en participant au financement des caisses de retraite AGIRC-ARRCO. Mais si ses deux missions d’intérêt général auprès des territoires et des salariés des entreprises sont des constantes, l’environnement économique et institutionnel de Foncière Logement a et va profondément évoluer.
Ces transformations la conduisent à adapter sa stratégie patrimoniale.

Des évolutions majeures

Dès 2010, les contraintes s’appliquant au groupe Action Logement ont privé Foncière Logement de subventions. Le recours à des financements complets par des prêts, même à des conditions avantageuses, a provoqué l’allongement de la durée de détention du patrimoine avant un transfert à l’AGIRC-ARRCO. Le poids de la charge des intérêts a modifié son modèle économique et ses grands équilibres.
En 2014, les pouvoirs publics avec le concours financier déterminant d’Action Logement ont lancé le NPNRU. De nouvelles opportunités pour développer la mixité sociale par le logement vont s'ouvrir.
Elles se situent dans les quartiers les plus fragiles socialement et économiquement du pays. Pour Foncière Logement, réussir avec les élus, les entreprises et leurs salariés de tels programmes suppose, au préalable, de dégager des capacités de financements adaptés.
En 2016 pour continuer à financer le logement des salariés, aider à l’amélioration de l’habitat et ainsi soutenir les activités de construction, le groupe Action Logement a lancé avec l’Etat un plan de relance des investissements. Foncière Logement est mobilisée dans ce contexte nouveau et réalisera plus de 1 000 logements libres supplémentaires d'ici fin 2017.

Première étape : l’évaluation patrimoniale

Pour continuer à répondre à ses vocations fondatrices et pérenniser son exploitation, Foncière Logement refonde sa stratégie patrimoniale.
Première étape indispensable : se doter d’un outil d’évaluation, conçu sur la base de critères communs à l’ensemble de ses programmes, ceux proposant du logement social en centre ville et ceux offrant du locatif libre dans les quartiers en rénovation urbaine.
Elaboré avec l’appui des cabinets Ernst & Young et Sémaphores, cet outil permet, par programme, de disposer d’une fiche de synthèse qui fournit :

  • une cotation de 1 à 4 sur les axes d’analyse suivants : résultats financiers, attractivité commerciale, mixité sociale et attractivité technique ;
  • une information sur le dynamisme de la commune et de l’EPCI au sein desquels il est situé ;
  • une proposition d’action à engager : réalisation de travaux ou cession.

L’OUTIL

À la différence d’un plan stratégique de patrimoine qui adapte l’offre à la demande, la démarche analytique de Foncière Logement vise avant tout à renforcer et pérenniser sa double vocation d’acteur de la mixité sociale et de soutien aux régimes de retraite AGIRC-ARRCO. C’est donc pour les administrateurs de Foncière Logement un outil d’aide à la décision.

Le renouvellement urbain pour la mixité

JEAN BAPTISTE DOLCINous avons engagé depuis 2002, grâce à la contribution des emplois de la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC), un plan d’investissement massif en faveur du renouvellement urbain des Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV).

Crédit photo : JAlberto Bocos

Notre ambition est de réussir les projets dont l’ANRU a la responsabilité afin que les investissements immobiliers, visant à développer une offre de logements abordables, permettent de favoriser la mixité sociale, de soutenir la diversité de l’habitat et de rendre ces quartiers plus apaisés, plus ouverts et plus attractifs pour les salariés.

Dans ce sens, l’action développée par Foncière Logement grâce aux ressources de la PEEC est déterminante. Foncière logement est un point d’appui dynamique et efficace pour que les territoires conçoivent et portent l‘ambition de leurs projets. La volonté des partenaires sociaux est bien de mettre Foncière Logement à leur service et de voir se multiplier les investissements adaptés et de qualité. Ce qui permettra de répondre à l’attente des salariés et ainsi atteindre les objectifs de mixité.

Les premiers investissements réalisés par Foncière logement (10 500 logements locatifs libres) permettent à une population nouvelle de salariés de venir loger dans les quartiers prioritaires offrant ainsi un cadre et une offre de logements pour les ménages en mobilité professionnelle. 60 % des nouveaux locataires de Foncière logement proviennent d’une autre commune et 20 % d’une autre région.
Plus de la moitié des nouveaux locataires ont des revenus supérieurs au revenu médian de l’agglomération. Ces éléments montrent l’efficacité de nos investissements. Ils créent les conditions d’une mixité sociale réelle. Ils font aujourd’hui de Foncière Logement l’acteur de référence engagé dans le locatif libre dans les quartiers en mutation et demain dans l’accession à la propriété.

À travers un dialogue direct et clair, nous sommes prêts à aller plus loin avec les élus pour diversifier les modes d’habitat et développer partout où cela sera possible une offre de logements locatifs libres. Foncière logement est, et sera, l’investisseur du Groupe Action Logement sur ce segment.

Nous sommes donc porteurs d’une exigence qui vise à mobiliser des fonciers de qualité dans des environnements maîtrisés et apaisés où les sujets de sécurité, de desserte en transport collectif, de qualité d’espace public et d’offre de services sont pris en compte par la collectivité.

C’est à ce prix que nous saurons avec les élus des territoires réussir la mixité dans le Nouveau PNRU.

JEAN BAPTISTE DOLCI,
Force Ouvrière
Vice-président d’Action Logement
Vice-président de l’ANRU

 

« Un opérateur complet de l’immobilier qui s’adapte aux territoires… »

YANICK LE MEURRENCONTRE AVEC YANICK LE MEUR
DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FONCIÈRE LOGEMENT

Action Logement, en accord avec l’Etat, vous dote d’objectifs et de moyens supplémentaires pour renforcer la mixité au sein des quartiers prioritaires.

Comment vous préparez-vous à répondre à cette nouvelle feuille de route ?

En fonction des territoires, nous avons des situations qui n’ont strictement rien à voir entre elles, y compris au regard des enjeux de la rénovation urbaine. En Île-de-France et dans les grandes métropoles, il existe parfois une forte tension au niveau de la demande car l’offre est structurellement insuffisante. Sur d’autres territoires, les opérations de renouvellement urbain sont plus axées sur la requalification. Elles visent alors à remplacer des logements obsolètes vacants par un moindre nombre de logements, mais plus confortables. Il faut que les projets urbains s’adaptent à ces écarts et traduisent cette diversité. C’est dans ce contexte que Foncière Logement définira, en lien étroit avec les métropoles et les maires, la nature et le volume des investissements contribuant à la mixité.

Les ressources du plan de relance dont vient d’être dotée Foncière Logement permettront de développer cette approche porteuse d’une meilleure adaptation de nos produits immobiliers.

Notre expérience et la maturité technique de l’outil original qu’est Foncière Logement sont reconnues. Les missions de long terme qui nous sont confiées pérennisent et étendent nos savoir-faire. Nous devenons un opérateur complet de l’immobilier, un accélérateur de mixité sociale de nos villes.

Comment définissez-vous concrètement cet opérateur complet ?

Nous proposons aux élus de déployer un panel d’investissements bien plus large. Tout d’abord, nous développons une offre nouvelle en accession permettant de poursuivre la montée en gamme dans les quartiers, mais aussi de mieux stabiliser les ménages en leur permettant d’investir le long terme. Des projets sont déjà en cours à Thiais, Gennevilliers, Alfortville, Poissy, Bezons, d’autres viendront.
Le Nouveau PNRU nous conduira à diversifier encore plus notre offre afin d’être en prise avec les besoins réels des territoires et des entreprises.

Notre patrimoine vieillissant, nous sommes aussi très attachés à conserver sa qualité et son attractivité commerciale. Sur la période 2016-2021, nous engageons un plan d’entretien et de ré-investissement afin de nous assurer de maintenir l’avantage concurrentiel de nos logements.

Dans ce cadre, nous sommes aussi un opérateur complet par notre démarche de gestion territorialisée. Nous appliquons une politique de loyers adaptée à la tension sur les prix, à la situation de l’emploi, aux besoins des entreprises.

Par ailleurs, dès 2017, nous contribuerons à la diversification des parcours résidentiels des ménages en prenant la décision de lancer un programme de vente à l’unité de nos logements conventionnés non soumis à la SRU. Un dispositif spécifique d’accompagnement et de sécurisation des ménages souhaitant acquérir leur logement a été mis en place. Les locataires, qui ne souhaiteront pas acquérir, conserveront le régime protecteur du conventionnement.

Foncière Logement démultiplie et diversifie son offre aux territoires et aux entreprises pour améliorer les conditions de logement des salariés.

VALEUR D’ACTIFS

A la une

Foncière Logement a pris l’engagement vis-à-vis d’Action Logement et de l’Etat de procéder à une évaluation annuelle de son patrimoine en exploitation.

Au cours de la campagne 2015, 1 270 sites représentant 2,2 millions de m2 ont ainsi été évalués par ses notaires et experts. La méthode mise en oeuvre s’appuie sur des hypothèses de ventes à l’unité et une approche par comparaison directe.

Confirmant que Foncière Logement mène à bien sa mission, l’expert conclut que le patrimoine dégagerait une plus-value significative en cas de vente, voire importante pour 85 % du patrimoine.
Forte de cette étude actualisée chaque année et couplée à son outil patrimonial, Foncière Logement peut également orienter ses futurs investissements avec un niveau de sélectivité géographique et de spécification des logements qui garantiront la qualité et la valeur globale du patrimoine à terme.

« Le Bel Air » de Saint-Denis

Inauguration bel-airFoncière Logement a apporté une pierre de plus à la rénovation urbaine en Seine-Saint-Denis, en inaugurant début février une nouvelle résidence, simple et élégante, au sud de la ville.
À proximité du quartier du Franc-Moisin, juste derrière le Stade de France, la résidence « Le Bel Air » compte 33 logements collectifs lumineux. Du T2 au T5, ils ont tous été agencés de manière à bénéficier d’une double, voire d’une triple, exposition.
Leur conception fonctionnelle permet de concilier l’articulation entre de belles surfaces intérieures et l’accès à des espaces extérieurs de qualité. Balcons, terrasses et jardins d’agréments contribuent à faire de ces logements des lieux de vie agréables, tout en donnant fière allure à cette résidence située rue Leroy des Barres, dans un quartier en cours de rénovation à Saint-Denis.
En livrant ce nouveau programme, Foncière Logement consolide son implantation en Seine-Saint-Denis, département dans lequel elle possède déjà plus de 1 600 logements, dont 268 situés au coeur des quartiers en renouvellement urbain.
D’autres programmes viendront prochainement compléter le maillage que Foncière Logement tisse depuis plusieurs années en Seine-Saint-Denis : des logements sont ainsi attendus à Drancy, Bobigny, Aubervilliers ou Stains.