La grâce au coeur de Vitry-sur-Seine

Perchée en haut d’un mât, la silhouette en bronze de la danseuse Isadora Duncan servira bientôt de repère aux habitants du quartier Touraine-Balzac. Munie d’un prisme lumineux, cette sculpture de Cécile Pitois constituera à terme l’une des escales d’un parcours artistique tout en lumière. De quoi introduire un peu de féérie en ville !
Vitry-sur-Seine est l'une des premières villes de France à mettre, presque systématiquement l'art dans la ville. Cette oeuvre, qui est financée avec une participation de Foncière Logement, sera située sur une place destinée à devenir un pôle d’animation du quartier. Elle a été choisie pour plusieurs raisons.
Elle dégage, tout d’abord, une véritable énergie, au sens propre comme au sens figuré. Elle fait, ensuite, écho aux nombreuses figures féministes qui ont donné leur nom aux rues du secteur. Son auteure a, enfin, manifesté la volonté d’inscrire la conception et l’installation de son oeuvre dans une démarche participative : elle s’est plongée dans l’histoire du quartier et a bien l’intention d’associer pleinement les habitants à son geste artistique. Une démarche qui devrait garantir le bon accueil par les Vitriots de cette gracieuse danseuse.