Archives

Chanteloup-les-Vignes

À Chanteloup-les-Vignes(Yvelines), Foncière Logement inaugure son nouveau programme. Collectifs, maisons individuelles, jardins et verdure signent le renouveau d'un quartier symbole de la banlieue parisienne.

Dans le quartier de la Noé, on se souvient d'un film coup de poing :
La Haine. Avec la cité pour décor, le long métrage qui révéla Mathieu Kassovitz marqua pour longtemps les esprits. Aujourd'hui, l'image de cinéma, en noir et blanc et filmée sans concession, laisse la place à un tout autre registre. Celui du renouveau urbain, plein de couleurs.

Et Foncière Logement figure en bonne place au générique.
Chanteloup-les-Vignes, c'est l'histoire d'une cité de banlieue, coincée dans une boucle de la Seine, entre Poissy et Cergy-Pontoise.
Ses logements sociaux, ses difficultés sociales. Pas moins de 70% de ses habitants se concentrent à la Noé. Depuis 10 ans, une nouvelle politique de la ville est lancée afin de changer la donne. Mixité sociale, diversification du logement, accession à la propriété. La vision urbaine, portée par un Grand Projet de Ville, transforme le quartier et réinsuffle la vie peu à peu.

Dans ce cadre, Foncière Logement intervient. Elle a inauguré sa nouvelle résidence le 24 février dernier en présence des élus locaux et de Bernard Loth, administrateur. Révélateur du changement, le programme immobilier comprend trois petits collectifs de trois étages et dix maisons individuelles en loyer libre. Bénéficiant d'excellentes expositions et de performances énergétiques optimales, l'ensemble enserre un jardin central commun aux résidents.

Le cadre est verdoyant et les logements bénéficient de prestations élevées (parquets massifs, terrasses, parkings privatifs...) pour des loyers très abordables. La qualité de la réalisation avec ses façades en briques et sa toiture zinc, tranche avec le passé architectural de la ville et ouvre au quartier des perspectives plus radieuses pour l'avenir.